16 commentaires sur “Démonstration irréfutable du mensonge terroriste d’Etat

    • Je trouve aussi. J’ai extrait ce court gif d’une vidéo découverte aujourd’hui et que je considère comme très importante. Elle est encore sur You tretube, mais je lui prévois pas un long avenir. En revanche elle est à plusieurs exemplaires sur bitchute, par exemple ici.
      La démonstration du masque fumant est à 5 minutes et dure un peu plus longtemps que mon extrait…

      • On va voir si ça amplifie le message (mais je sais pas regarder sur FB et je suis pas inscrit à VK, donc je vois pas)… En attendant, comme je le prévoyais, la vidéo dont le gif est extrait a été balayée de yout en moins d’un jour. Elle est toujours sur bitchute.

  1. déjà que ça filtre pas le pet à grosses particules … mais j’ ai lu je sais pu où , que le virus est retenu sur les fibres du masque par effet électrostatique … tu vois c’ est comme qui dirait les morpions qui s’ accrochent aux poils du cul … sont cons les virus . J’ ai retrouvé l’ article en question qui vient de l’ imMonde :

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/07/17/trois-idees-fausses-sur-les-masques-et-la-lutte-contre-la-pandemie-de-covid-19_6046546_4355770.html

    • Ils sont bien gentils, ces enculeurs de mouches habitués à enculer leurs lecteurs… Si je comprends bien, ils considèrent qu’on ne peut pas exhaler de la fumée à travers le masque, comme dans la vidéo : elle serait bloquée par électrostatisme dans le masque. Et en plus, dans leur petite tête, la fumée ne passe pas par les côtés (comme la confiture qui dégouline dans la chanson des Frères Jacques). Imbéciles bornés et prétentieux.

    • les avis de l’immonde ils peuvent se les coller où ils veulent quand tu vois qu’ils sont obligés d’aller chercher un illustre inconnu dans un petit hôpital de province pour nous expliquer que le masque ne nous étouffe pas .
      Que dire d’une telle phrase
      « Pourquoi, alors, lit-on sur des boîtes de masques qu’ils ne protègent pas contre le SARS-CoV-2 ? Tout simplement parce qu’ils ne sont pas conçus pour offrir une protection individuelle à leur porteur, mais pour contribuer à des mesures collectives visant à limiter la propagation du virus responsable du Covid-19. » : le masque ne protège pas mais protège le groupe .
      Comment docteur ? en tant qu’individu je suis membre du groupe donc si je ne suis pas protégé et si aucun des membres ne l’est à titre individuel comment le groupe en tant qu’ensemble pourrait-il l’être ?

      • Les voies de l’immonde, contrairement à celles du Seigneur, sont parfaitement pénétrables, vu que ce sont des enc..és.
        La protection collective par l’absence de protection individuelle, fallait le trouver. Et dans le même genre de logique, on va nous imposer le vaccin à tous, sans doute parce que les gens non vaccinés pourraient contaminer les vaccinés… Alors à quoi il sert, le vaccin ?

      • Dans le vaccin, l’important c’est le tatouage , la « Marque » qui va amener à identifier chaque habitant de la planète, Étape importante pour un système de gouvernance générale. L’Homme va ensuite pouvoir être géré comme une ressource en non plus comme un citoyen.

  2. Je tombe sur cette info .. j’ en crois pas mes zieux ! et chez France-Soir ? pas possible !!! encore un « fake-niouzes » ? ça s’ appelle « conflit d’ intérêts » .. et à ce prix là , les « experts » de la médecine peuvent bien bourrer le mou des mougeons , au service de « Big Pharma » .. !!! j’ y croive pas …

    Pourtant j’ invente pas , je cite en copier-coller l’ artic’ en question dont le lien est à la fin :

    La crise récente a fait ressortir les polarités ainsi les décisions parfois surprenantes de médecins qui tiennent aussi des rôles consultatifs ou exécutifs dans les hautes instances (Conseil Scientifique, Haut Conseil de la Santé Publique)

    Le Professeur Perronne a rappelé avoir mis en place un système de déclaration des conflits d’intérêts avant toute prise de décisions, allant jusqu’à exclure les personnes des décisions ou débats si besoin est.

    Début 2020, le collectif Data+Local recoupait les données de la base Transparence Santé, mise en place après le scandale du Médiator. Les 30 000 praticiens répartis en 32 CHU du territoire se sont partagés plus de 92 millions, auxquels s’ajoutent quelque 78 millions d’euros versés au titre notamment de conventions passées entre les CHU et les laboratoires. Tout cela ne prend bien sûr pas en compte les aides versées aux associations de victimes et ou patients.

    Voici le Top 13 du classement des revenus récents versés par l’industrie pharmaceutique

    N°1. La Palme d’Or revient au Pr François Raffi de Nantes. 541.729 €, dont 52.812 € de Gilead. Est-ce un hasard si on nous apprend que le coup de téléphone anonyme pour menacer Didier Raoult, s’il persistait avec l’hydroxychloroquine, est parti du téléphone portable du service d’infectiologie du CHU de Nantes, dont François Raffi est chef de service ? Sûrement une pure coïncidence.

    N°2. Le Pr Jacques Reynes de Montpellier. 291.741 €, dont 48.006 € de Gilead et 64.493 € d’Abbvie. Or Jacques Reynes a été sollicité par Olivier Véran pour piloter l’essai clinique du protocole Raoult à Montpellier alors qu’il est en même temps le coordinateur national de deux études sur le remdesivir pour le compte de Gilead. Il n’avait sûrement pas eu le temps d’envoyer au Ministre sa Déclaration publique d’intérêts (DPI).

    N°3. La Pr Karine Lacombe de Paris – Saint Antoine. 212.209 €, dont 28.412 € de Gilead. Elle est sur la dernière marche du podium, mais l’essentiel est d’y être. Il n’y a pas que le podium avec les Ministres à Matignon.

    N°4. Le Pr Jean Michel Molina de Paris – Saint Louis. 184.034 €, dont 26.950 € de Gilead et 22.864 € d’Abbvie. Or Jean-Michel Molina est co-auteur d’un article publié dans Médecine et Maladies Infectieuses sur quelques cas, pour dire que l’hydroxychloroquine ne marche pas. Médecine et Maladies Infectieuses est le journal officiel de la SPILF (Société de Pathologie infectieuse de Langue Française).

    N°5. Le Pr Gilbert Deray de Paris. 160.649€. Une belle somme pour un néphrologue qui très présent sur les plateaux télés. Attention le remdesivir peut être très toxique pour les reins.

    N°6. Le Pr Jean-Paul Stahl de Grenoble. 100.358 €, dont 4.552 € d’Abbvie. A noter que cette somme n’a pas été déclarée sur sa DPI. Or Jean-Paul Stahl est rédacteur en chef du journal Médecine et Maladies Infectieuses. C’est lui qui a comparé le Plaquénil* au papier toilette.

    N°7. Le Pr Christian Chidiac de Lyon. 90.741 €, dont 16.563 € de Gilead. Or Christian Chidiac est président de la Commission Maladies transmissibles du Haut Conseil de la Santé Publique qui a rendu le fameux Avis interdisant l’hydroxychloroquine, sauf aux mourants et demandant d’inclure les malades dans les essais officiels (donc Discovery). Son adjointe, la Pr Florence Ader, citée ci-dessous, est l’investigatrice principale de Discovery. Pure coïncidence.

    N°8. Le Pr Bruno Hoen de l’Institut Pasteur. 82.610 €, dont 52.012 € de Gilead. A noter que sur sa DPI, il a noté n’avoir reçu que 1000 € de Gilead ! Or Bruno Hoen a attaqué l’équipe de Marseille dans un courriel du 18 mars 2020, partagé avec tous les infectiologues.

    N°9. Le Pr Pierre Tattevin de Rennes. 79.956 €, dont 15.028 € de Gilead. A noter que sur sa DPI, comme son prédécesseur, il a noté n’avoir reçu que 1000 € de Gilead ! Ca doit être le surmenage. Or Pierre Tattevin est président de la SPILF. Cette Société savante a attaqué l’hydroxychloroquine pour encourager les inclusions dans Discovery, ainsi que dans les autres études par tirage au sort avec des groupes de patients non traités (études randomisées).

    N°10. Le Pr Vincent Le Moing de Montpellier. 68.435 €, dont 4.776 € de Gilead et 9.642 € d’Abbvie. Or Vincent Le Moing pilote, avec son patron Jacques Reynes cité ci-dessus, l’essai clinique de Montpellier.

    N°11. Le Dr Alain Makinson de Montpellier. 63.873 €, dont 15.054 € de Gilead. Or Alain Makinson participe à l’étude de Montpellier avec Jacques Reynes et Vincent Le Moing. Un beau trio. Montpellier est très bien représentée.

    N°12. François-Xavier Lescure de Paris – Bichat. 28.929 €, dont 8.621 € de Gilead. Or François-Xavier Lescure est l’adjoint de notre célèbre Yazdan Yazdanpanah qui est dans le Conseil scientifique Covid-19. Il a publiquement critiqué l’équipe de Marseille pour discréditer l’hydroxychloroquine. Il est co-auteur de l’étude très contestable sur le remdésivir de Gilead, publiée dans le New England Journal of Medicine. Or cette étude n’a aucune méthodologie.

    N°13. La Pr Florence Ader de Lyon. 11.842 € , dont 3.750 € de Gilead. Or Florence Ader est l’investigatrice principale de Discovery.

    A partir de douze, ça commence à faire un foyer épidémique !

    http://www.francesoir.fr/societe-sante/top-13-des-revenus-annuels-recents-verses-par-lindustrie-pharmaceutique

    admettons que dans le tas y’ a des gagne-petit ! 😀

    • Je l’avais déjà vue, cette liste de la honte, il y a bien 3 semaines – un mois, je sais plus où sur le ouaibe. Ca prouve que la vérité finit par suinter. Cela dit, c’est la deuxième fois que je vois un truc intéressant sur France soir, ça doit plus être les mêmes que dans la version papier, c’est différent des PQ dégueulasses du reste de la presse. En tout cas, j’ai été content de voir que les Lacombe et Deray, les abominables qui ont infecté toute la période de cons finis, sont en bonne place d’escrocs. Deux cent mille euros de pourliches de Bigue, en plus de leurs énormes salaires de patrons hospitalo-universitaires, c’est confort. Ces gens sont vils.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s