31 commentaires sur “Massu au pouvoir !

  1. nostalgie quand tu nous tiens ! j’ai semble-t-il 10 ans de moins, mes souvenirs sont décalés en conséquence mais très proches quand même . C’était le monde d’avant.

      • Je parlais de la vidéo « les années 1950 » et de celle sur le Paris d’autrefois, en fin de son billet « Happy requiem » du 1er mai dernier… Revoir les années 50, c’est pas facile quand on les a vécues et que tout, absolument tout, a disparu !

    • J’ avais le train électrique LR concurrent de Jouef et Hornby , trois rails dont le central pour le patin du courant sous la loco .. avec un petit transfo rouge avec 3 vitesses avant et 1 arrière . Le courant était en 110 Volts , c’ est bien plus tard qu’ on est passé sur le 220 V (dans les années 60 ???) un peu plus jeune que toi j’ étais déjà passionné de politique et lisais tout ce qui me tombait sous la main .. avec quelques trouvailles chez les bouquinistes des quais de Seine . Déjà très éclectique en lecture (extrême gauche à extrême droite) Les infos sur « l’ Indo » étaient suivies de près bicoze le tonton combattait le Viet-Minh au dessus d’ Hanoï .. (plusieurs fois blessé) après ce sera l’ Algérie où grâce à sa baraka il échappera encore plusieurs fois à la faucheuse .. comme il avait travaillé au rapatriement des prisonniers du Camp-113 du célèbre salopard communiste Boudarel -commissaire politique- il fallait pas lui parler de Mendès .. ni des cocos . Donc au 13 Mai 1958 le tonton qui guerroyait dans les Aurès voyait d’ un bon oeil l’ arrivée de De Gaulle .. il déchantera plus tard . C’ est si loin … il est parti , emportant avec son corps couturé , sa mémoire , toute la fureur des combats , les corps à corps , les embuscades sanglantes , l’ Algérie perdue dans la honte et la trahison .

      • J’étais très différent. Le seul point commun, c’est le train électrique à 3 rails en 110 volts, je l’ai encore… Mais inculture politique massive. Je n’ai commencé à m’y intéresser qu’avec l’arrivée du général, mais resté à la surface des choses, sans aucun moyen livresque ou autre d’approfondir, y’avait très peu de blogs à l’époque 🙂 et on n’avait même pas la télé à une chaîne noir et blanc. Le père militaire très autoritaire interdisait en fait toute discussion sur ce genre de sujets. Et par exemple, je n’ai jamais su un mot de ce qu’il a pu faire en ALgérie (55-56). Pas un mot, rien. Tout ce qu’on savait, c’est qu’il était dans l’Oranais, région de Tlemcen.

  2. J’ étais un poil plus jeune … j’ en dirai deux mots (ou plus) bicoze à c’t’heure je vais à l’ horizontal … 😉
    en tous cas bravo pour ce billet .. et oui , c’ était mieux avant ! et pas qu’ un peu mon n’veux !

  3. Ici une balade (des pendus) dans le Paris de Villon , celui d’ avant avant avant ! à part les ponts habités que je trouve vraiment laids …

    • Il est beau, ce voyage aérien. Ma fac de médecine n’existait pas encore, je constate, ni le 10 rue de l’Odéon. De toute manière, y’a plus d’hirondelles. Le pays meurt.

      • J’ai cité le 10, que tu as connu, camarade Equalizer, bicoze je l’ai fréquenté plus ou moins régulièrement de 65 à environ 85. Au moins jusqu’à 82 – souvenirs un peu flous – ils ont constamment prétendu être un « club privé » et pas un arabe n’y a foutu les pieds. Pas un. Mais la pression montait doucement. Je n’y ai jamais eu de pb jusqu’à un jour où un connard imbibé a cherché à me cogner. Dégâts juste matériels. Il s’appelait Kamel, le multiculturalisme commençait. Y’a 25 ans que je ne suis même pas passé devant. J’ai du mal à imaginer que c’est devenu un bar à bamboulas venus niquer des teutonnes blondes (qui étaient le « coeur de cible », à l’époque… Pourtant, je vois mal comment il aurait pu échapper à la malédiction.

      • Dans pas trop longtemps je serai à Paris quèques jours … faudra qu’je fasse une halte au « 10 » s’ il existe encore ..

  4. il avait été rapport cet échange entre De Gaulle et Massu :

    De Gaulle : alors Massu , toujours aussi con ?

    Massu : toujours gaulliste mon général !

    • Je connaissais que la question du grand, elle s’est beaucoup racontée ces années-là. Je connaissais pas la réponse du baroudeur, bien trouvée !

  5. J’ ai vu les vidéos de chez Le Bedeau (!!!) si tu as regardé celle sur le Métro .. ça laisse rêveur ! oui c’ était mieux avant et même vachement mieux ! quand tu vois les gens quasi que du blanco , bien habillés , de la tenue , les rames bien propres , pas de tags !!! j’ ai connu le dur avec ses banquettes en bois , les wagons de 2è et 1ère classe .. la première où on se risquait quand c’ était bondé en seconde.. et le contrôleur qu’ on guettait .. pas se faire gauler . Sûr que c’ était pas parfait non plus en ces temps mais ceux qu’ on pas connu et vécu ça peuvent pas comprendre , ni mesurer tout ce qu’ on a perdu …

    • Tu te rappelles les banquettes en bois… Dans le métro, c’était la norme, aussi bien sur le Nord-Sud que sur les autres lignes. Seule la première classe avait droit à des sièges en moleskine. Et dans le train, c’est la troisième classe qui était en bois… Elle a disparu vers 1955. La même époque que les records mondiaux de vitesse sur rail, sans TGV, avec la CC et la BB à 331 km/h. Ca n’empêchait pas les « express » qui s’arrêtaient partout, je me rappelle les 7 heures de trajet pour Paris-Bordeaux… J’adorais le train, ça a définitivement cessé de m’amuser quand ils ont prétendu les transformer en avion avec leurs saletés de Corail à allée centrale, et bien sûr le TGV. Je suis pas pressé, le TGV est une connerie. Comme l’avion, d’ailleurs.
      Le train, autrefois, ça sentait l’oeuf dur et le sauciflard des familles qui bouffaient dans les compartiments. Maintenant, ça sent le bougne qui gueule dans son portable. C’est mort.

      • J’ ai souvenir des 3ème classe banquettes en bois avec des wagons verts un peu ventrus hauts sur pattes , avec des marche-pied pour grimper … sifflet .. « en voiture » !!! tout ça à la vapeur ! à grands panaches de fumée noire , gueulement de la loco , tchouuuuu tchouuuu , roues qui patinent au démarrage dans l’ effort des bielles .. étant mômes , on regardait ça .; admiratif , impressionné .. même craintif ! entre bruit , jets de vapeur pchiiii , on reculait sur le quai .. pas se faire bouffer par le dragon d’ acier . Les compartiments j’ aimais bien , un peu d’ intimité , des discussions , somnolence roupillon .. casse-croûte .. roulement .. tatatammm tatatammm , balloté au passage des aiguillages .. et puis des prairies , des vaches des vaches .. des fermes , des champs , des bois encore des bois , des chemins qui vont .. qui vont où ? mystère .. la sonnerie d’ un passage à niveau .. le contrôleur billet siou plait .. les correspondances .. buffet de la gare .. attente .. le voyage continue ..

      • T’oublies les voyages de nuit avec les « oreillers, couvertures » sur le quai aux gares de passage, et les cheminots qui tapaient sur les roues avec une masse pour voir si ça sonnait pas fêlé…
        J’étais pas sur une ligne à vapeur, j’en ai vu mais pas beaucoup, mais je trouvais ça magnifique, somptueux… La 141, très répandue, et la 241 avec ses roues gigantesques genre 1m80 de diamètre, qui fonçait à 140 à l’heure vers Lyon et au-delà… J’étais sur une ligne électrique, et c’était fascinant de voir l’énorme 2D2 de 90 tonnes à l’arrivée , encore chaude et sentant un peu comme le train électrique maison…
        Et la fascination des milliers de fils électriques et téléphoniques longeant la voie, et qui sans cesse montaient puis descendaient, 10 000 fois par voyage.
        Châtellerault, dix minutes d’arrêt, buffet. Correspondance pour Limoges quai 2.
        Putain, on a voyagé ! Tout ça pour arriver dans cette charcuterie humaine qu’on nous impose…

      • Oui Paul-Emic , mais nous ne sommes que des vieux qu’ on de l’ âge 😉 🙂

  6. Pour nombre de vos souvenirs, je n’étais pas née. Pourtant, je me souviens également de cette France blanche. Je regarde les photos de mes parents, de leurs vacances, leur élégance simple et souriante. Leurs jeunes années en Algérie.
    A l’école, il y avait un seul Arabe, Nordine. Il volait régulièrement ses petits camarades de classe. Par la suite, j’ai appris qu’il était souvent hébergé dans la prison de la région. L’instituteur, communiste colleur d’affiches, le choyait particulièrement.
    C’est leur République des instits qui a pourri les mentalités.
    J’entrevois mal la solution finale à cet éclatement diversitaire.
    Une petite dernière pour finir :
    https://www.tvlibertes.com/actus/apres-son-clip-plb-pendez-les-blancs-nick-conrad-presente-son-nouveau-titre-doux-pays-dans-lequel-il-etrangle-une-femme-blanche-et-la-laisse-pour-morte-video?fbclid=IwAR3XIvQJJ1DJrfHjCNrKWg0iwyExYJiEc77oFkkudfTKcnjLjb7UJ7CCseY

    Bonne route Pakounta

    • Ce négro est à incinérer, avec les ordures.
      Merci pour le souhait de bonne route, Liz. Mais je ne fais que des petits pas, ça ne mène pas bien loin !

  7. C’est terrible !

    Avoir connu la France d’avant, et constater, impuissant, l’état déplorable de cette « même » France aujourd’hui. De quoi enrager !
    Et ce n’est qu’un avant-goût, hélas.

    Salutations Pakounta !

    • Déjà qu’il nous essplique que toute sa fortune vient de son pauvre père échappé des fours à gaz ! Cette malheureuse famille est maudite !

    • ce n’est que la conséquence logique de l’axiome qui veut qu’un Juif est plus précieux qu’un Goy et que nos démocraties occidentales ne voudraient pas remettre en cause pour tout l’or de la Réserve américaine.

  8. J’avoue que je ne peux pas regarder ces vidéos d’antan sans une énorme nostalgie.
    Et je ne peux pas regarder la France actuelle sans une énorme rage.
    Donc, je me contente de regarder les vidéos des « gourous » droitards en essayant de garder un esprit critique.
    J’essaie de visionner ce qui fait du bien.
    Sans illusions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s